Le coût d'un rachat de crédit

Bien calculer le côut de votre opération de regroupement

Le coût d'un rachat de crédit dépend de la nature des crédits rachetés mais aussi plus largement de l'allongement de la durée de remboursement, de la réclamation ou non de pénalités et de garanties.

Si le regroupement de crédit permet de faire baisser de façon significative son taux d'endettement, dans la plupart des cas cette baisse des mensualités s'accompagne d'une augmentation du coût global de crédit du fait de l'allongement de la durée des remboursements. A ce surcoût s'ajoutent également selon les crédits rachetés des pénalités pour remboursement anticipé, des frais de dossier à la sortie des prêts et à la souscription du nouveau prêt, des frais de garantie (hypothèque, prêteur de denier...). Lorsque la négociation est menée par une société spécialisée dans le courtage en rachat de crédit, une commission est également rétrocédée à l'intermédiaire. Globalement, chaque cas étant particulier, il n'existe pas de coût type pour une opération de regroupement de crédit mais plutôt un faisceau de frais annexes à bien intégrer pour bien décider.

Le coût des intérêts

Le côuts des intérets du regroupement de crédits

Pour faire baisser le montant des remboursements, le regroupement de crédit joue sur deux paramètres : l'étalement des remboursements et le taux du nouveau prêt. Si globalement les taux de prêts sont plus intéressants actuellement que lors de la souscription du prêt initial, l'écart entre les deux taux ne suffit généralement pas à faire baisser de façon significative les mensualités. L'étalement des remboursements sur la durée est donc quasi systématique. Et c'est là que généralement le coût global explose. En effet, un prêt d'un montant donné qui est étalé sur la durée coûte toujours beaucoup plus cher qu'un prêt de même montant "ramassé" sur quelques mois. Pourquoi ? Tout simplement parce que le montant des intérêts est calculé sur le capital restant dû pour la plupart des prêts amortissables. En début de remboursement, les intérêts sont payés en priorité sur le capital restant dû. Plus les remboursements sont minimes chaque mois et moins le capital restant dû descend... Comme on le voit, de façon automatique les intérêts s'accumulent. Comme de plus les taux des banques sont plus chers sur des longues périodes que sur des courtes, le montant global du prêt augmente de façon significative.

Exemple

Un couple regroupe plusieurs crédits pour un montant total de 50 000 €. Cette somme remboursée sur 10 ans à un taux de 4,90% coûtera en intérêt 13 346 € hors assurance tandis que s'il est remboursé sur 15 ans, la banque augmentera son taux à 5,05% pour un coût total d'intérêt de 21 408 €, soit dans notre exemple, un surplus de plus de 8 000 €. Si la même somme est remboursée sur 20 ans, le taux de prêt passe à 5,15% pour un coût global d'intérêt de 30 193 € !

Les frais annexes

Lors d'un regroupement de crédit, hormis le surcoût des intérêts du à l'allongement de la durée des remboursements, il faut impérativement tenir compte des nombreux frais annexes. Des frais de dossier par exemple peuvent être réclamés par l'organisme financier qui va racheter vos crédits. Selon la stratégie des organismes et la "qualité" du dossier, les frais de dossier peuvent être gratuits, forfaitaires (120 € en moyenne) ou encore calculés en fonction du montant du prêt accordé (en principe 1% pour un maximum de 500 €). Dans la majorité des cas, le montant de ces frais reste négociable. Si les crédits regroupés sont des crédits immobiliers associés par contrat à la réclamation de pénalités pour remboursement anticipé, là encore le surcoût peut être important puisque les pénalités peuvent atteindre jusqu'à 3% du montant du capital restant dû. Les frais d'assurance sont également à prendre en compte. Chaque nouveau prêt implique en effet la souscription d'une assurance décès invalidité permanente et définitive lorsque la somme prêtée est conséquente ainsi que le cas échéant, une assurance invalidité temporaire de travail. Le coût de ces assurances est très variable en fonction de l'âge et de l'état de santé de l'emprunteur notamment. Lorsque la somme prêtée est importante et qu'elle nécessite un étalement des remboursements sur plus de 12 ans, les organismes financiers obligent l'emprunteur a apporter des garanties. Ces garanties de remboursement sont souvent constituées par une hypothèque d'un bien immobilier. (Voir notre page Hypothèque et rachat de crédit). Le coût de la prise d'une hypothèque équivaut à 0,715% du montant du prêt (taxe de publicité foncière)+ environ 2 % du montant du prêt pour les frais d'hypothèque. Enfin, en dernier ressort, lorsque l'instruction du dossier de regroupement de crédit est réalisée par une société Intermédiaire en Opérations Bancaires (IOB), celle-ci perçoit en contrepartie de l'opération une commission oscillant entre 1 % et 5 % du montant du prêt.

Le saviez-vous ?

L'ensemble des frais liés au regroupement de crédit est obligatoirement inclus dans l'offre de refinancement. En aucun cas, le client n'aura à faire l'avance des frais.

Comparez les organismes de rachat de crédit



Remonter