Sa banque

Je négocie mon rachat avec ma banque

Négocier avec sa banque de dépôt est toujours possible dans le cadre d'une opération de rachat de crédit mais les termes de la négociation sont souvent plus stricts qu'ailleurs.

Si vous avez souscrit des prêts auprès de votre banque et que vous souhaitez renégocier les taux accordés, la négociation est souvent délicate. En effet, une banque de dépôt voit d'un assez mauvais œil (sauf cas particulier) de revenir sur des conditions acquises. La négociation passe alors pour une faveur que peu de banques acceptent sans contrepartie. Difficile donc mais pas impossible, surtout si vous êtes un bon client et que vous menacé d'aller voir ailleurs !

Un bras de fer inégal

La négociation avec sa propre banque de dépôt est souvent considéré comme un bras de fer. La menace d'aller à la concurrence est l'argument le plus décisif. Mais tout dépend bien sûr de la solvabilité du client. Un "gros et bon" client aura ainsi plus de chance de se faire entendre raison qu'un client souvent à découvert avec peu de revenus. Les termes de la négociation peuvent ainsi être placés sous le signe de l'arrangement. Le banquier peut par exemple ne proposer qu'une petite baisse de taux mais peut vous faire échapper aux pénalités de remboursement anticipé en mettant en place un avenant à un crédit existant plutôt que la mise en place d'un nouveau crédit. La négociation peut aussi portée de la même manière sur le transfert en taux fixe d'un prêt à taux variable ou encore sur le rallongement de la durée de remboursement d'un prêt. D'autres options sont également possibles comme la négociation de faveur pour un prêt complémentaire sans toucher aux prêts en cours (exonération des frais de dossier par exemple). Comme on le voit, l'emprunteur a quelques marges de manœuvre pour négocier en sa faveur... Ces marges de manœuvre peuvent aussi être négociées par des petits clients à revenus fixes, bien évidemment.

Les avantages et les inconvénients d'une négociation avec sa banque

Les avantages d'une négociation avec sa banque peuvent être immédiats (baisse de taux, remise sur des frais de dossier, exonération des pénalités de remboursement anticipé, allongement de la durée de remboursement...). Au négatif, la banque a un regard sur les habitudes financières de l'emprunteur puisqu'elle gère son compte courant. Le dossier doit donc être très bien ficelé et présenté par un emprunteur sans aucun reproche pour être négociable.

Le saviez-vous ?

En cas de désaccord strict sur une négociation, il est fortement recommandé de tenter de trouver un terrain d'entente détourné avant de claquer définitivement la porte sur un coup de tête !

Comparez les organismes de rachat de crédit



Remonter